Food Sketches Stories With the #Tamily

Saraswati Puja

Lundi 9 octobre, la communauté hindoue célébrait Saraswati Puja (littéralement Cérémonie l’honneur de la déesse Saraswati) lors de la riche période de fêtes Navratri, déterminée par le calendrier lunaire.
Durant cette période d’une dizaine de jours, les déesses de la mythologie hindoue sont mises à l’honneur, et dans le sud de l’Inde c’est Saraswati que l’on honore particulièrement (elle fait partie, avec Parvati et Ganesh, des trois dieux et déesses les plus célèbres dans cette partie de l’Inde).

Quel est l’objet de cette cérémonie ? Comment la célèbre-t-on ? Réponse en dessins !

****

Saraswati est l’une des trois principales déesses de l’hindouisme honorées lors de Navratri – les deux autres déesses sont Durga et Lakshmi, célébrées les jours précédents. Saraswati incarne la richesse de l’esprit, le savoir, les arts et la sagesse d’esprit.
Elle est généralement représentée sur une fleur de lotus, un veena à la main, avec un paon à ses côtés. Dans deux de ses quatre mains il y a des billets et des outils de travail, car Saraswati est aussi une déesse qui valorise le labeur.
Avec mes soeurs on disait souvent notre déesse préférée (on était de très bonnes élèves à l’école…).

saraswatiUne des représentations de la déesse

Pour la mettre à l’honneur et invoquer sa force, les hindous lui font une cérémonie, un pujapuja signifie cérémonie en tamoul.

Lors de la cérémonie, on prépare le lieu de prière : nettoyage de l’ensemble des pièces de la maison, des objets nécessaires à la prière (comme les lampes à huile).
Ensuite, on prépare les offrandes : des fruits, le plus souvent, et des plats bien spécifiques. On orne de santal et de kumkum les images des dieux et déesses et les objets de prière.
On rassemble également des objets caractéristiques de la déesse : un saree blanc, des fleurs et des livres, des outils qui symbolisent notre travail, ce qui nous tient à coeur.

De cette cérémonie, je garde le souvenir de ma mère, qui nous demandait chaque année, à mes soeurs et moi, de ramener chacune un livre d’école, pour le bénir et nous assurer la réussite dans nos études. Souvent, on prenait un livre de notre matière préférée ou d’une matière où on devait s’améliorer (ma soeur aînée la philo, moi très souvent les maths parce que j’étais assez mauvaise et ma petite soeur ses partitions de violon).
Cette année ? j’ai ramené mon carnet de recettes illustrées, que j’ai repris il y a quelques semaines (avec le projet de le faire éditer !).

livres

Evidemment en France, les célébrations ont lieu à la maison le plus souvent, et se font généralement quand on rentre des cours.
En Inde, les célébrations se font au temple. Cet été j’ai d’ailleurs eu la chance d’aller visiter le temple dédié à Saraswati, à Poonthottam. Les célébrations doivent y être grandioses ! D’ailleurs à la télévision, les célébrations au temple tournent en boucle et les programmations spéciales sont nombreuses (de plus en plus de stars se prennent au jeu et ouvrent les portes de leur maison lors des cérémonies…”vis ma vie de Navratri” quoi 😉 ).

Mais que mange-t-on lors de la cérémonie ?
Alors bien sûr, comme dans 90% des cas lors des cérémonies religieuses, on mange végétarien ! Ma mère a donc cuisiné du sambar (sauce à base de lentilles, avec des légumes), du riz et un accompagnement avec des champignons et des pommes de terre. Ce repas n’a pas été en offrande !

Celui qui a été offert à la déesse était composé de pongal (riz bouilli au sucre de canne), et de sundal (pois chiche aux graines de moutarde).

banana-leaf

D’habitude, les offrandes sont plus nombreuses : il y a trois sortes de riz (pongal sucré ou salé, riz au yaourt et riz au citron ou au tamarin), des vadai (cf mon post sur Deepavali), et des sundal.

Cette année, la cérémonie a été plus timide chez nous, n’étant officiellement pas sorties de la période de deuil (une année entière sans célébration), mais ma mère a quand même prié, par habitude.

Voilà, vous savez tout de Saraswati Puja ! Pour Deepavali (qui approche) et les autres cérémonies à venir, n’hésitez pas à suivre mes stories sur Instagram en attendant des posts plus complets 🙂

J.

encens

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply