Food Sketches With the #Tamily

Pongalo Pongal!

C’était le 15 janvier dernier, et c’était un jour de fête pour tous les tamouls, en Inde ou ailleurs – c’était Pongal 🙂 le jour où l’Inde célèbre la saison des moissons.

Comme chaque année, on fête Pongal à la maison et pendant deux jours, on rend hommage à l’agriculture, l’élevage et aux travaux des champs. Littéralement, Pongal veut dire “bouilli – on crie “Pongaloo Pongal! ” lorsque le riz se met à bouillir dans le récipient en terre cuite.

Le premier jour, on prie avec des offrandes (ce avec quoi on cuisine les plats ce jour-là et ce qui a été cuisiné): du riz, de la canne à sucre, des feuilles de bananier, des pommes de terre, des aubergines… il y a aussi des plats, dont deux sortes de Pongal (riz bouilli): un sucré, au sucre de canne, et l’autre salé. Les deux Pongal sont cuits et bouillis dans des pots en terre cuite, qui sont ensuite entourés par des pousses de gingembre séchées.

On passe ensuite à la dégustation! Ca n’est pas courant et on n’en achète que pour de grandes occasions: ce jour-là, on mange sur des feuilles de bananier! Nous, on n’en avait pas d’assez grandes pour toute la famille donc on a mangé sur des assiettes à compartiments 🙂

Le premier jour on mange donc végétarien (et on commence par le Pongal sucré):

PongalPlate1

Dans les trois compartiments du haut, on met les accompagnements:
– les haricots plats, épicés,
– le koottu de légumes, un mélange de légumes issus de la terre (carottes, pommes de terre, courges, haricots) et cuit dans un pot en terre,
– les courgettes, épicées mais pas trop.

Dans le creux de l’assiette, on met le plat principal, en l’occurrence le riz. On a donc mangé du riz blanc Pongal (bouilli dans le pot en terre) avec du yaourt, et du riz blanc avec un kuzhambu (sauce) aux petits oignons (on rajoute de l’huile de sésame dessus car c’est très acide).

J’aime aussi beaucoup accompagner le riz de thovaiyal de coriandre: un thovaiyal est une pâte d’herbes en général (thovaiyal de menthe par exemple) qui ont été revenues à du piment et un peu d’épices. On peut en prendre avec des vaadai (cf le post sur Deepavali ;)) ou encore juste avec du riz blanc.

Le deuxième jour, on rend hommage aux animaux (notamment aux buffles et aux vaches) et on mange beaucoup de viande. On prie de la même façon, les offrandes étant les plats de viande. Le jour s’appelle d’ailleurs le Maattu Pongal (le Pongal des boeufs).

Voici les plats du second jour:

PongalPlate2

Sur la feuille de bananier: le riz et la sauce au poulet (kozhi kari kuzhambu) et des épinards secs avec de la noix de coco.

Dans les compartiments:
– un oeuf dur (seulement une moitié parce que je n’aime pas trop ça 🙂 )
– le koottu de la veille,
– des épinards, mais cuisinés différemment de ceux à la coco râpée, ceux-là ont plus de sauce.

En général pour conclure le repas on prend du Pongal sucré – on en a tellement fait la veille qu’il en reste pour toute la semaine au moins!

Happy Pongal!

J.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Comments

    1. Merci pour le commentaire et ces likes @somanyparis ! J’en profite pour vous dire que j’adore littéralement votre blog 🙂 je serai de retour en septembre à Paris, j’adorerai travailler avec vous d’une manière ou d’une autre !
      J.

      1. Merci 🙂 Nous serions ravies d’étudier la possibilité d’un post en commun (ou autre collaboration) car nous aimons beaucoup ton coup de crayon, sans compter toutes les choses que l’on apprend sur ton blog ! N’hésite pas à nous écrire à ton retour sur somanyparis@gmail.com 🙂

Leave a Reply