Abécédaire

L’Abécédaire – W comme “World Talk”

/English below/

L’automne arrive avec de nouvelles idées pour le blog ! J’ai beaucoup réfléchi ces derniers temps à l’évolution de ce blog, de son contenu, de son design… d’ailleurs merci à ceux qui ont répondu au questionnaire lancé avant l’été pour recueillir vos idées, ces dernières m’ont été très utiles 🙂

Comme vous le savez sans doute je parle depuis quelques temps d’un projet de bouquin autour de la cuisine tamoule. C’est un projet auquel je tiens, et auquel je souhaite ajouter une dimension plus culturelle et sociologique.

Du coup, je lance une nouvelle série de posts : un abécédaire de la culture franco-tamoule ! en français et en anglais, pour observer nos pratiques avec un nouvel oeil. Ca vous parle ? Ca vous branche ?

On ne commence pas dans l’ordre avec la lettre W – comme les cartes téléphoniques “Word Talk”.

//

Fall has come with many new ideas for the blog. I have wondering about how to make it evolve regarding its content and design – by the way, thanks for those who answered to my google form, it came out with plenty of fresh-new useful ideas 🙂

As you may know, I would like to develop my own cookbook around Tamil cuisine. It is something I really wish to make grow, and to which I want to add a sociologic and cultural touch.

So I decided to launch a new series of blogposts – a dictionary of French-Tamil culture ! in French and in English, the dictionary being a way to have a new look at our lifestyles 🙂 How does it sound ?

Because I am unconventional, let’s start from the bottom with W – W like World Talk phone cards !

***

On croirait que c’est une carte de crédit mais cette carte a un pouvoir bien plus grand pour les immigrés ici : celui de pouvoir appeler leurs proches à l’autre bout du monde, à moindre coût. Inde, Pakistan, Sri Lanka, Bangladesh, pays d’Afrique et d’Amérique du Sud, tous les pays sont accessibles !

Je me souviens que ma mère en achetait tellement avant l’arrivée d’Internet et des offres couplées des opérateurs qu’on avait réussi à remplir tout un tiroir de cartes usagées.
Les cartes sont disponibles dans toutes les épiceries “exotiques” tamoules. L’épicier enlève délicatement l’élastique enroulant le tas de cartes pour vous en filer une.
Une carte achetée, c’est en général 3000 minutes à consommer en appelant sur un fixe ou sur un portable, même si pour un peu plus cher on peut avoir un crédit de minutes plus élevé.

On contacte d’abord la centrale World Talk, on tape ensuite le code secret (à gratter au dos de la carte), puis on compose le numéro de la personne souhaitée. A chaque appel, une voix nous rappelle le nombre de minutes restantes. Pratique, non ?

Ma mère peut passer deux heures d’affilée à discuter avec ses frères, ses cousins, sa maman, ses cousines et j’en passe. Ca lui est déjà arrivé de se faire avoir et de ne pas avoir de crédit sur une toute nouvelle carte !
En tout cas elle en achète moins aujourd’hui, sachant qu’elle peut appeler directement via notre téléphone fixe avec les offres des opérateurs, et qu’il y a aussi Whatsapp.

Mais ce qui est assez drôle c’est que désormais ses proches ont quasiment tous un portable, avec un forfait 4G, ce qui leur permet aussi d’utiliser Whatsapp. Finalement c’est ma mère qui a vite du apprendre à maîtriser son smartphone – on aurait pu croire qu’elle aurait enseigné ça en Inde, non ? 🙂
Cela dit, ma mère préfère quand même utiliser ces cartes car ses proches n’ont pas tous les moyens d’avoir de gros forfaits 4G ou d’avoir un téléphone fixe. Comme quoi le plus pratique n’est pas forcément le plus accessible.

Je me demande tout de même quel est l’avenir de ces cartes World Talk à l’heure de Whatsapp, Viber et compagnie, et à l’heure d’opérateurs spécialisés comme Lebara ou Lyca. Est-ce que ma mère va lâcher ces cartes ? Est-ce que ma famille va avoir les moyens d’avoir plus de forfait 4G ?
En tout cas je trouve que l’objet est drôle et symbolique de tout un mode de fonctionnement de la diaspora tamoule ici et des changements liés à la mondialisation 🙂

Et vous, ça vous a parlé ? 🙂

//

It looks like a credit card, but it has a much bigger power for immigrants here : to keep in touch with relatives on the other part of the world, for not much. India, Pakistan, Sri Lanka, Bengladesh, African and South American countries… all countries are reachable !

I remember that before Internet and Internet-based offers came out, my mother would buy a lot of those cards – so much that one of our drawers was full of used cards !
You can buy them in any cash&carry store. The grocer will delicately remove a rubber band out of the pack of cards to get you one.
One card generally is 3,000 minutes worth – these are minutes you can spend on a landline or a smartphone. If you need more minutes, you can buy more expensive cards.

You first need to call the World Talk central number, then to enter your Pin code – at the back of your card – and then to dial the number of the person you want to reach. At every use, a female voice will update you on the amount that is left. Useful, isn’t it ?

My mother can spend hours chatting with her relatives. She also had some bad experiences with these cards: some of them had no amount when bought !
Today she does not buy that much of these cards, as she can phone from our landline or from her smartphone using Whatsapp.

What is funny is that all her relatives have a smartphone now, with 4G services, which allows them to use Whatsapp. At the end, my mother had to quickly learn how to use her own smartphone – you would have thought she would have tought her relatives to, right ? 🙂
That said, my mother does prefer to use her World Talk card, as her family in India mostly cannot afford to have big data services or just a landline. She prefers to avoid them costs – what is convenient is not always that accessible.

I wonder what the future of these cards is, when Whatsapp, Viber and such or specialized companies such as Lebara or Lyca are becoming mainstream. Will my mother continue to use them ? Will my family in India become richer to have enough 4G ?
That said, I found this card was fun and well represented the habits of the French-Tamil diaspora and how globalization changes it all 🙂

So, can you relate to this story ?

J.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply